« Les garçons de l’été – Rebecca Lighieri (alias E. Bayamack-Tam), ed POL

Certains auteurs méritent vraiment d’être suivis de près. Emmanuelle Bayamack-Tam (qui se dissimule sous le nom de Rebecca Lighieri) entre sans conteste dans cette catégorie. Vous l’avez d’ailleurs bien identifiée, puisqu’elle a obtenu grâce à vous le Prix Folio des Lecteurs Mots en Marge , qui lui a été remis lors de la Nuit Blanche des Livres en juin dernier.

Son dernier roman sorti, « Les garçons de l’été », le prouve une fois de plus

L’intrigue : Il y a Thadée, la vingtaine, beau gosse, fou de surf, étudiant fantôme, chéri de ces dames et de sa mère en particulier.. Il y a Zach, son frère cadet, la vingtaine aussi, beau gosse également, très bon surfeur de surcroît, trop bon peut-être aux yeux de son aîné, Il y a Ysé, leur soeur cadette. Il y a Jérôme et Mylène, leurs parents, bourgeois biarrots plus qu’aisés. Le roman commence alors que Thadée qui est allé surfer à La Réunion se fait arracher une jambe par un requin. Rapatrié à Biarritz, commence pour lui une vie à l’opposé de celle dont il rêvait : la vie d’un infirme. La bonne santé des uns, la sollicitude des autres vont le pousser à bout…

Je vous assure que vous ne lâcherez pas ce roman, qui se sert du genre thriller psychologique  pour décrire une certaine frange de la société mais aussi les aspects cruels, parfois pervers ou au contraire trop bons de notre humanité.

Emmanuelle Bayamack-Tam est l’invitée de la librairie Mots en Marge samedi 28 janvier de 11 heures à 13 heures.