« Peine perdue » , Olivier Adam – ed Flammarion

peine perdueOlivier Adam est un écrivain dont la notoriété n’est plus à faire. A-travers ses romans, il choisit de mettre en scène des personnages de milieu extrêmement modeste, et de nous les montrer dans les difficultés quotidiennes qu’ils ont à affronter. Un univers souvent pas très joyeux, où la vie est prise davantage comme une bataille à mener que comme un cadeau du ciel.

Dans « Peine perdue », Olivier Adam fait évoluer vingt-deux personnages, qui ont chacun des connexions entre eux, des histoires de coeur, d’amitié, de vocation brisée, de désillusions, de rêves inatteignables. Vingt-deux personnages, c’est beaucoup pour un lecteur. Là est le savoir-faire romanesque d’Olivier Adam : pas une fois, on ne perd de vue l’en d’entre eux, pas une fois l’on se dit : « au fait, qui c’est celui-là ? ».

Nous sommes sur la Côte d’Azur, dans le milieu du football amateur mais c’est du sérieux. Antoine est bon, il le sait, il est la gloire locale, mais il a un problème, Antoine, il est instable et il lui arrive de ne pas pouvoir se maîtriser dans certaines circonstances; Surtout quand ses ennemis appuient là où ça fait mal. Il en sera victime : dès le début du livre, il se fait sauvagement agresser et se retrouve à l’hopital. A partir de là, Olivier Adam déroule la pelote de ses personnages, des hommes, des femmes, des enfants, des jeunes, des vieux, tous ont quelque chose à vivre qui s’appelle leur quotidien, et qui n’est pas toujours facile. Et pourtant, il faut bien vivre, comme dit la chanson.

412 pages pour plonger dans un milieu social, dans des histoires, et dans le talent romanesque d’Olivier Adam.

Rencontre et dédicace avec Olivier Adam à la librairie le vendredi 10 octobre à partir de 18 h 30.