« Le vrai lieu » – Annie Ernaux, ed Gallimard

ernauxBrillantissime Annice Ernaux, si brillantissime que l’on a envie, en la lisant, de se mettre à écrire, parce que l’on pense que l’on pourrait écrire comme elle. C’est faux, évidemment. Annie Ernaux est unique, sa plume est unique, mais c’est son universalité qui nous touche. Elle parle de nous en parlant d’elle. Annie Ernaux, je me plais à prononcer son nom, si évocateur et si doux. Annie Ernaux, merci d’exister pour l’écriture et par l’écriture, Annie Ernaux, merci d’être aussi vraie que le vrai lieu que vous évoquez ici et qui vous donne l’élan de l’écriture.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas Annie Ernaux, sachez que c’est une personne courageuse, engagée dans son époque, agréablement militante pour la liberté et en particulier celle des femmes.

Ici, elle retrace son parcours de vie et son parcours littéraire, dans les entretiens qu’elle a eus avec Michelle Porte et qui avaient donné lieu à un documentaire en 2008. C’est bien agréable de pouvoir lire et relire les paroles prononcées alors par cette femme, comme celles-ci, par exemple : « En ce qui me concerne, il est vrai que je ne vois pas autre chose qu’écrire. J’ai toujours senti qu’écrire était intervenir dans le monde. Mais comment ? Sûrement pas avec des essais militants. Il me semble plutôt que je dois partir de situations qui m’ont marquée profondément et, comme avec un couteau – c’est toujours cette image-là qui me vient – creuser, élargir la plaie, hors de moi. (…) Intervenir dans le monde pour le changer, si peu que ce soit. (…) C’est une question de forme. »

 

Un petit livre de 110 pages à découvrir, à méditer, un petit livre qui vous nourrit.