« Sept femmes » – Lydie Salvayre, ed Perrin

salvayreLa femme de lettres Lydie Salvayre a choisi de nous présenter, avec sa sensibilité toute particulière, sept parcours de romancières superbes et tragiques :  Emily Brontë, Colette, Virginia Woolf, Djuna Barnes, Marina Tsvetaïeva, Ingeborg Bachmann et Sylvia Plath.

Qu’il s’agisse de Virginia Woolf, d’Emily Brontë, de Marina Tsvetaïeva ou  des quatre autres femmes présentées, il y a dans l’oeuvre de celles-ci autant de beauté que de désespoir, d’amour de la vie que de détestation d’être,  autant de quête que d’abandon, dans un monde qui n’est probablement pas taillé à la mesure de leurs attentes.

C’est toute l’aventure littéraire que retrace Lydie Salvayre pour chacune de ces sept femmes emblématiques, mystérieuses et envoûtantes. Lydie Salvayre nous donne par la même occasion l’envie de lire ou de relire les oeuvres de ces grandes  Dames de la Littérature.

« Sept femmes », c’est un livre  à conserver dans sa bibliothèque, un « livre de fonds », en quelque sorte. Or il n’est pas si fréquent d’avoir à ce point ce désir de conservation, en ces temps où tout se consomme et se jette à outrance.