“Noces de verre” – Philippe Routier, ed Stock

Couverture Noces de verre

Un sujet peu traité en littérature, probablement parce que pas facile d’en parler : la violence conjugale.

Nous sommes dans une ville ordinaire de banlieue. Khadidja, fille d’un épicier retourné au pays, est à la laverie lorsqu’elle fait la connaissance de Virgile, un jeune homme « sans histoire ». Attirance réciproque, ils se marient, ont un petit garçon et s’installent dans une vie routinière banale. Sauf que : peu à peu, Virgile devient violent, se met à gifler, puis battre et humilier sa femme. Khadija, isolée, se trouve désemparée face à cette violence qui monte un peu plus chaque jour, et qui commence à s’abattre sur son fils. Khadidja vit dans la peur, mais va-t-elle se décider à agir, aura-t-elle le courage d’en parler, de dénoncer son mari ?

Philippe Routier parle dans ce roman de la violence conjugale, plus fréquente que ce que l’on pense, et  décrit avec une froideur non dénuée de sensibilité ce qui pourrait être une descente aux enfers. Avec un suspense inattendu aux trois-quart du roman, qui fait toute l’originalité de ce livre. Il n’est jamais trop tard pour agir…

Un roman court mais marquant, ne pas hésiter à le lire, ce serait dommage de passer à côté.

Les commentaires sont fermés, mais les retroliens et les pings sont ouverts.