"L’attente de l’aube" – William Boyd, ed Seuil

Couverture  L'attente de l'aube

On ne présente plus William Boyd, mais tout de même. Si vous avez aimé, entre autres,  ”La vie aux aguets”, vous vous laisserez séduire par son dernier roman “l’attente de l’aube”.

L’histoire se passe en 1913. Lysander Rief, jeune comédien londonien au talent prometteur, est sur le point d’épouser Blanche. Mais il a un problème. D’ordre sexuel. Pour le résoudre, il décide de partir quelques temps à Vienne consulter un psychanalyste disciple de Freud. Seulement voilà, il tombe sous le charme d’une jeune artiste, Hettie Bull, qui vit avec un peintre. Tout se complique. Cette “charmante” jeune fille le séduit, mais surtout le prend dans ses filets (nous n’en dirons pas plus). Lysander se voit obligé de quitter précipitamment Vienne, et les fiancailles avec Blanches sont rompues. C’est alors qu’on lui confie une mission d’un intérêt majeur pour son pays, entré en guerre.

Du pur William Boyd, qui exploite avec brio ses sujets de prédilection.

Les commentaires sont fermés, mais les retroliens et les pings sont ouverts.