« L’insouciance » – Karine Tuil, ed Gallimard

tuilAviez-vous lu « L’invention de nos vies », le livre-choc de karine Tuil, paru il y a deux ans et qui avait eu un très gros succès largement mérité ? Si oui, vous retrouverez la  même veine dans le nouveau roman de Karine, « L’insouciance », avec encore plus d’ampleur, de romanesque et d’analyse de notre société. Si non, c’est le moment de découvrir cette romancière.

C’est une histoire qui pourrait s’inspirer de faits réels, comme on dit : De retour d’Afghanistan où il a perdu plusieurs de ses hommes, le lieutenant Romain Roller est dévasté. Au cours du séjour de décompression organisé par l’armée à Chypre, il a une liaison avec la jeune journaliste et écrivain Marion Decker. Dès le lendemain, il apprend qu’elle est mariée à François Vély, un charismatique entrepreneur franco-américain, fils d’un ancien ministre et résistant juif. En France, Marion et Romain se revoient et vivent en secret une grande passion amoureuse. Mais François est accusé de racisme après avoir posé pour un magazine, assis sur une oeuvre d’art représentant une femme noire. À la veille d’une importante fusion avec une société américaine, son empire est menacé. Un ami d’enfance de Romain, Osman Diboula, fils d’immigrés ivoiriens devenu au lendemain des émeutes de 2005 une personnalité politique montante, prend alors publiquement la défense de l’homme d’affaires, entraînant malgré lui tous les protagonistes dans une épopée puissante qui révèle la violence du monde.

Vous l’aurez compris, voilà un livre que l’on ne peut pas lâcher, qui décrit notre univers politique et celui des affaires avec un incomparable brio.

Karine Tuil a un grand talent, elle est passionnante, tout comme son livre. Venez la retrouver à la librairie jeudi 17 novembre à partir de 19 heures, pour une discussion suivie d’une séance de dédicace. Vous ne le regretterez pas.