« L’autre côté des docks » – Ivy Pochoda, ed Liana Levi

pochodaL’histoire se passe à New-York, dans un quartier de Brooklyn. Deux adolescentes, Val et et June, décident, un soir, de faire une virée le long de la baie, dans un canot pneumatique qu’elles empruntent. Il faut dire qu’elle habitent dans un quartier plutôt défavorisé, et que de l’autre côté des docks, eh bien, c’est Manhattan, le « New-York des riches », qui les fascine.

 

Cette virée, c’est une de ces idées comme peuvent avoir les ados pour « se faire peur », pour pousser leurs limites, dans un esprit de dire « On est capables de faire ça ».. Sauf que ce genre d’expédition n’est pas sans danger, et ce soir-là, ça tourne tourne mal.

 

Val est retrouvée inanimée sur une plage, et June a disparu. Qu’a-t-il bien pu se passer ? Val ne se souvient de rien. Le jeune noir qui a retrouvé Val sur la plage va essayer d’élucider cette disparition, d’autant que lui, il les a vu partir, ces deux adolescentes….

 

Au-delà de l’intrigue, du suspense, de l’enquête menée par la police, on voit vivre les personnages d’un quartier coloré où la vie n’est pas toujours facile. Il y a l’épicier, Fadi, qui essaye de faire de sa boutique un lieu de rassemblement où il sera le premier à informer sur l’enquête, il y a le père de Val, un pompier raciste et assez peu sympathique, il y a Jonathan, le fils de bonne famille devenu prof de musique dans ce quartier difficile, et puis il y a ce mystère : va-ton retrouver June, où et comment ?

 

A vous de lire, trouver des indices au fil des pages, élaborer des hypothèses, je ne vous en dis pas plus…