« Guerres » – Timothy Findley, ed Phebus

findleyVoilà un livre qui se démarque de beaucoup d’autres par sa qualité littéraire, et cela fait beaucoup de bien, de trouver une pépite dans un océan de publications plus ou moins réussies.

L’auteur, Timothy Findley est canadien, né à Toronto en 1930 et mort en 2002 à Brignoles dans le Var. D’abord acteur et dramaturge, il se consacre ensuite au roman à la fin des années 1960.

L’histoire se passe pendant la première guerre mondiale. Le héros, Robert Ross, s’engage dans l’armée canadienne après la mort de sa soeur ainée handicapée. Il va rejoindre le front belge, et pour cela traverser l’Atlantique dans de terribles conditions.

Environ 250 pages, le bon format – ni trop court, ni trop long, à mon sens, pour un début de chef-d’oeuvre littéraire. Alice Ferney, l’auteure du non moins remarquable roman « Dans la guerre » (ed Actes Sud Babel)  ne s’y est d’ailleurs pas trompée : elle  livre une préface magistrale à « Guerres », que l’on ne saurait que vous recommander chaudement de lire sans plus attendre. Merci également au traducteur  Eric Diacon.